Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'animation professionnelle
  • Le blog de l'animation professionnelle
  • : Des articles de fond et d'actualité sur tout ce qui touche l'animation professionnelle: les publics, les actions, la formation, etc...
  • Contact

Profil

  • animpro
  • Professionnelle et formatrice en animation socio-culturelle, je cherche à faire partager l'actualité de ce secteur
  • Professionnelle et formatrice en animation socio-culturelle, je cherche à faire partager l'actualité de ce secteur

VAE et Concours

J'accompagne les personnes en démarche VAE pour les diplômes BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS ; ainsi que les candidats aux concours FPT de la filière animation (adjoint d'animation, animateur territorial, attaché option animation). Si vous êtes intéressé, me contacter par mail, rubrique Présentation, onglet "contact" 

Recherche

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 20:59

 

Les jeux vidéos ont été parfois pointés du doigt comme étant un risque pour la société (trouble de la concentration, addiction). Or il semble que nous soyons en train de voir évoluer cette image avec la conquête du marché des seniors par les jeux vidéos.

Un nouveau public, mais surtout de nouveaux objectifs viennent enrichir le monde des consoles de jeux.

Les personnes âgées sont désormais des utilisateurs de jeux électroniques permettant de tester et d’améliorer la mémoire et les performances cognitives. La crainte du vieillissement et de la perte des facultés intellectuelles peut être considéré comme le point de départ de cette évolution. La montée en puissance de la stimulation cognitive visant à ralentir les effets du vieillissement, de la maladie d’Alzheimer et des troubles apparentées, a effectivement créé un besoin dont s’est emparée l’industrie des jeux vidéo, la firme Nintendo en tête.

Le marché du jeu vidéo est aujourd’hui l’une des industries culturelles les plus importantes au monde.

En 2008, il présentait un chiffre d’affaire de 33 milliards d’euros. Nintendo présente la plus grosse progression et les meilleures ventes de jeux et de consoles, cela grâce à une stratégie visant à élargir le cercle des joueurs. En effet, le public visé n’est plus uniquement le jeune homme jouant plusieurs heures, mais également les joueurs occasionnels c’est à dire tous les autres. Les seniors sont alors devenus une cible commerciale, et aussi peu probable que cela pouvait paraître, ce pari est réussi. La vente des consoles a explosé.  

Dans un registre plus proche de la stimulation cognitive, il existe sur cette même console des jeux de réflexion comme “cérébrale académie” visant à mesurer la masse du cerveau de façon ludique à travers un jeu de logique. Ce jeu est la reprise d’une version précédente qui a vu le jour sur la Nintendo DS. C’est sur cette dernière que nous trouvons le plus de jeux destinés à examiner et entrainer notre cerveau. Celui qui a le plus fait parlé de lui est le “programme d’entraînement cérébral du docteur kawashima“ dont la première version s’est vendu à 17,4 millions d’exemplaires et la seconde à 13,7 millions. Ce jeu a ouvert la porte d’un nouveau genre (le brain training), en proposant toute une batterie d’exercices dont le rôle est de “muscler” les capacités cognitives.

Ces nouveaux outils intéressent non seulement les particuliers, mais aussi les maisons de retraite qui y voient un moyen d’améliorer la qualité de vie de leurs pensionnaires. Cette activité peut être partagée avec les petits enfants et les enfants, favorisant ainsi le lien intergénérationnel.

Les intérêts sont aussi thérapeutiques, des études sont actuellement en cours afin de déterminer si “Wii ou non” les jeux vidéos permettent de ralentir les effets du vieillissement. Ainsi les jeux vidéos permettraient -ils de lutter contre le vieillissement, et de ralentir l’apparition de troubles de type Alzheimer ?
Les résultats d’une étude de l’INSERM récemment publiée vont dans ce sens. L’étude à été menée sur des personnes âgées de 65 ans et plus, les observations recueillies par les chercheurs mettent en évidence que "les participants qui pratiquent au moins deux fois par semaine une activité de loisir stimulante intellectuellement (mots croisés, jeux de cartes, implication dans la vie associative, cinéma, théâtre, activités artistique) sont deux fois moins susceptibles de développer une démence ou une maladie d’Alzheimer, comparés aux participants pratiquant ces activités moins d’une fois par semaine." L’INSERM conclue que "cette association entre pratique régulière d’activités de loisirs intellectuels et diminution du risque de démence suggère que la promotion de ce type de loisir au sein de la population âgée pourrait constituer une intervention pertinente de santé publique."

En parallèle aux nombreux développements de logiciels par les acteurs traditionnels du marché des jeux vidéo, tels que Brain AGe de Nintendo, des sociétés se spécialisent dans la conception de logiciels et jeux pour séniors et personnes âgées.

Ainsi, Lumosity est un software d’entraînement cérébrale de Lumos Labs, une entreprise de recherche et de développement sur la neuroscience cognitive qui établit des logiciels pour l’amélioration de la santé du cerveau et de ses performances.


seniors_wii.jpg


 

Partager cet article

Repost 0
Published by animpro - dans Personnes âgées
commenter cet article

commentaires

Thomas 23/07/2014 14:21

Et oui ! Les consoles de jeux évoluent. Aujourd'hui les personnes âgées aussi peuvent en profiter. Certaines consoles proposent même des petites activités physiques, une aubaine !

Jean-François 19/04/2014 07:58

De nouvelles possibilités d'animations sont possibles avec les jeux électroniques et passé la barrière de l'outil, les personnes âgées vont se laisser prendre au jeu. Toutefois les activités plus
traditionnelles doivent toujours garder une place importante dans un programme d'animation.