Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'animation professionnelle
  • Le blog de l'animation professionnelle
  • : Des articles de fond et d'actualité sur tout ce qui touche l'animation professionnelle: les publics, les actions, la formation, etc...
  • Contact

Profil

  • animpro
  • Professionnelle et formatrice en animation socio-culturelle, je cherche à faire partager l'actualité de ce secteur
  • Professionnelle et formatrice en animation socio-culturelle, je cherche à faire partager l'actualité de ce secteur

VAE et Concours

J'accompagne les personnes en démarche VAE pour les diplômes BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS ; ainsi que les candidats aux concours FPT de la filière animation (adjoint d'animation, animateur territorial, attaché option animation). Si vous êtes intéressé, me contacter par mail, rubrique Présentation, onglet "contact" 

Recherche

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 21:36

De plus en plus d'enfants, d'adolescents vivent en ville et ont perdu cette relation à la nature, ne connaissent que les fruits et les légumes sur les étalages des supermarchés, que les fleurs coupées. Or, ces derniers sont issus de tout un cycle, du travail des agriculteurs qui est méconnu le plus souvent des publics des ACM.

 

Quant aux personnes âgées, pour nombre d'entre elles, se fut une activité et des gestes pratiqués,  en tant que loisir ou par nécessité.

 

Un tel atelier présente de nombreux avantages, aussi bien en termes éducatifs que sociaux.

 

 

 

L'intérêt d'un atelier jardinage

 

Ce genre d'action permet de développer le sens de l'écocitoyenneté, le respect de l'environnement, donne du sens à la notion de développement durable.

 

Quelque soit le public accueilli, une telle activité présente de nombreux avantages. Les objectifs pédagogiques sont nombreux :

 

-          Découvrir / comprendre le cycle de la vie (de la graine à planter aux fruits à récolter); ce qui permet de connaître / maintenir des repères temporels

 

-          Stimuler les 5 sens, surtout l'odorat, le toucher et la vue.

 

L'odorat avec toute la variété des fragrances et ses notes de tête, de cœur et de fond, tel un parfum.

 

Le toucher des feuilles, des fruits, des légumes: rugueux, doux, piquant…

 

La vue avec toute la richesse des couleurs des fleurs, des fruits…

 

-          Maintenir / Améliorer la santé, étant donné que cette activité se passe à l'extérieur, que l'individu a une activité physique

 

-          Avoir le plaisir de récolter ses propres fruits et légumes, de les consommer, les cuisiner

 

-          Acquérir / se rappeler des gestes (repiquage, bêchage…) et savoirs techniques

 

-          Développer le sens des responsabilités

 

-          S'entraider pour mener à bien ces pousses

 

-          Proposer des moments de convivialité

 

-         

 

 

Les moyens nécessaires

 

En premier il s'agit de pouvoir accéder à une parcelle de terre pour les plantations. Si votre structure n'a pas de terrain adéquat, se renseigner auprès de votre mairie ou d'associations de jardiniers amateurs.

 

Pour les personnes en institution, handicapées ou très âgées, au sein de la structure, un espace extérieur peut y être aménagé soit en pleine terre, soit par l'intermédiaire de bacs en hauteur sous lesquels un fauteuil peut se glisser.

 

 

Bien sûr, il va falloir du terreau, des graines ou des semis, de l'engrais, des insecticides (naturels, c'est plus développement durable !); des outils.

 

 

Au début, renseignez-vous auprès de professionnels ou d'amateurs éclairés pour acquérir un minimum de savoirs, être guidé (à moins d'avoir un animateur passionné dans l'équipe !).

 

 

Faire attention à…

 

-          C'est un projet collectif étant donné que chacun va y participer. En amont il est donc nécessaire d'obtenir l'adhésion d'un maximum de personnes (public comme collègues et supérieurs). Il vaut mieux prendre le temps de réfléchir ensemble à ce que l'on va y planter, dessiner les plans, se répartir les rôles, visiter d'autres jardins, etc. Et au fur et à mesure, réguler, rappeler les règles.

 

-          Un tel atelier s'inscrit dans le temps. C'est un projet à mener au moins sur plusieurs mois afin d'en voir les résultats. Le produit fini (fruits, légumes, fleurs) n'est pas immédiat ! Il faut donc garder la motivation, l'entrain, s'astreindre à venir arroser, désherber régulièrement.

 

 

Une grande variété de styles de jardins

 

Sans rentrer dans des détails et techniques de professionnels (jardins à la française, anglais, rocailles…), il existe différentes modèles de jardins, en dehors de celui personnel ou implanté dans la structure.

 

 

 

En institution, les jardins thérapeutiques

 

Pour un public hospitalisées ou accueillant des personnes âgées et/ou handicapées, le plus souvent les plantes sont mises dans les bacs spécifiques adaptés au passage des fauteuils en-dessous. Le choix des plantes est réfléchi. Il s'agit de planter des essences qui vont plus particulièrement stimuler les sens, la motricité fine. C'est également un lieu ouvert aux visiteurs, aux salariés.

 

 

 

Pour tous, les jardins partagés

 

Véritable lieu de rencontres sociales entre les habitants d'un quartier, d'un village, qui le plus souvent est géré par une association dédiée. C'est un endroit où chacun a un lopin de terre certes, mais le plus souvent non clos et où sont mis en place des espaces communs ; où les moyens sont partagés ; où des moments conviviaux peuvent être organisés (pique-nique, soirées à thème…). C'est également un lieu d'apprentissage du "bien vivre ensemble" avec des décisions collégiales, des échanges de conseils, des moments d'amitié.

 

Rien n'empêche un ALSH, un accueil jeunes, un EHPAD de prendre en gestion une parcelle d'un tel jardin et ainsi de participer en plus à tous ces moments de rencontres.

 

 

 

Les jardins adaptés

 

Ce sont des jardins, le plus souvent publics, qui ont été adaptés également aux personnes porteuses de handicap : lecture en braille des essences ou autres renseignements, sans escalier mais avec des pentes, allées larges, bacs en hauteur, etc.

 

Pourquoi ne pas en créer un de la sorte en ACM ? Et ainsi amener les enfants à réfléchir aux conséquences des différents handicaps…

 

   

Les jardins d'insertion

 

Ici, ces jardins sont à destination d'un public jeunes/adultes en insertion socioprofessionnelle. Le plus souvent ils sont gérés par des entreprises d'insertion et les participants sont des salariés en contrat aidé qui apprennent les techniques agricoles, bénéficient et vendent leur production. Dans de telles structures, l'animateur a un rôle social, d'accompagnateur, de conseiller en insertion.

 

Un exemple : http://lesjardinsdelasiagne.net

 

 

 

Autant d'usages variés d'un jardin…

 

 

 

On peut également aller plus loin que la pousse et la récolte, se servir de ces jardins comme lieu, support pour mener d'autres activités :

 

-          un lieu culturel avec des ateliers peinture (la richesse des couleurs des végétaux!!), du land-art, des saynètes de théâtre en milieu naturel

 

-          créer une exposition (textes, photos, dessins…) du cycle de ces jardins à travers les saisons, la pousse des plantes

 

-          rencontrer d'autres jardiniers, effectuer des visites diverses et variées…

 

 

 

Et maintenant "y'a plus qu'à…" ! Prenez vos pelles et vos pioches !!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 08:59

 

Petit retour en arrière, lors d'une colo (6/12 ans), il y a quelques années...

 

Au petit matin, l'équipe a transformé la cour en village gaulois et tout le monde s'est déguisé pour surprendre les enfants au réveil. Il fallait voir les têtes des enfants !!

 

3 groupes ont été constitués : les Gaulois, les Romains et les Egyptiens avec la reine Cléôpatre. Déguisements, maquillage ont occupé la matinée.

Puis après le temps calme, tout le monde a défilé dans le village, avant de se rendre au stade pour "les 12 travaux" (olympiades), où, bien sûr, les Gaulois ont gagné grâce à leur potion magique !!

 

1988-Gaulois.jpg

 

Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 17:35

 

Le rallye fait partie des grands jeux que l'on peut organiser de 3 à 120 ans, sous différentes formes.

Il se joue en équipe de 2 à 5 personnes et peut réunir un nombre important de joueurs.

 

 

Les objectifs pédagogiques peuvent être :

  • Développer le sens de l’observation, la créativité

  • Mieux connaître son environnement naturel, urbain

  • Coopérer au sein de l’équipe

Les principes de jeux reposent sur :

  

* Un jeu en équipe (coopération entre eux et émulation vis à vis des autres équipes)

  

* Dans un lieu, une aire, donnés et bien délimités pour les plus jeunes et les anciens

  

* En se déplaçant

- de manière linéaire : du point de départ à un point A, de celui-ci à un point B, etc...
- en réseau : les équipes se rendent sur des lieux définis dans n'importe quel ordre

- en étoile : après chaque étape, les équipes reviennent auprès de l'organisateur prendre les informations pour l'étape suivante.

- A pied, en vélo, en voiture, en bus…

 

* En répondant à des questions, des énigmes, des rébus...

 

Et pourquoi ne pas faire de l’intergénérationnel ? Des ados l’organisent pour les plus petits, le 3e âge, ou des personnes âgées pour les enfants, etc… 

  

 

RALLYE-PHOTOS

 

Avec le développement du multimédia, organiser un rallye-photo est encore plus facile et peut prendre diverses formes :  

 
- faire des photos : prendre en photo, les lieux, la végétation…, à trouver par l'intermédiaire d'un texte, d'une énigme, d'un rébus, etc...
 
- trouver des lieux déjà photographiés, s’y rendre et ramener une preuve, un indice
 
- reconstituer une photo-puzzle qui représente le lieu final
 
- selon des thèmes imposés : une couleur, un métier, une situation précise…
 
- marathon-photos : voir article précédent

  

Par la suite, afin de laisser une trace, informer les familles, il est intéressant que ce rallye soit présenté sous la forme d'une exposition, d'un carnet de voyage, de scrapbooking, de pages web, etc…

 

EXEMPLE D'UN RALLYE-PHOTOS REALISE POUR DE GRANDS ADOS

 

Déroulement : dans un petit village varois, sans danger particulier. Ados par groupe de 2. 

 

"Vous êtes journaliste / reporter-photographe pour une revue people, « les derniers Cancans ». Votre rédactrice en chef préférée vous demande de vous rendre à Correns afin de faire découvrir aux lecteurs le village que Brad PITT et Angelina JOLIE ont adopté.

Vous devez réaliser des photos de différents lieux de la commune (liste ci-dessous), accompagnées d'un petit texte explicatif pour vos lecteurs.

Une fois ceci réalisé, vous devez retrouver votre rédactrice en chef à «La Roquette».

 

Lieux à photographier :

  • la Mairie où peut-être ils se marieront...

  • La Porte du Pardon

  • La calade de la montée du Collet

  • Les gargouilles du château

  • La plus vieille fontaine du village

  • La porte St Germain

  • La Cave Coopérative Vinicole « bio »

  • La salle des fêtes communale

  • Un des vieux moulins

Autant de lieux à trouver et à découvrir...

 

Question subsidiaire : quel est le surnom des habitants de Correns ? Pourquoi ?"

 

Plus d'informations sur cette commune : ici.

 

 

FEUILLE DE RESULTATS

 

Equipe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Temps mis

 

 

 

 

 

 

Mairie

 

 

 

 

 

Porte Pardon

 

 

 

 

 

 

 

Calade Collet

 

 

 

 

 

 

Gargouilles

 

 

 

 

 

 

Vieille fontaine

 

 

 

 

 

Porte St

Germain

 

 

 

 

 

 

Cave Coop.

 

 

 

 

 

 

Salle fêtes

 

 

 

 

 

 

Moulin

 

 

 

 

 

 

Surnom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Critères

 

  • temps mis

  • lieux exacts

  • qualité des photos

  • textes

FICHE ACTIVITE 


 

TITRE DE L’ACTIVITE :  « Les Derniers Cancans à Correns », rallye-photos

 

DEFINITION DU PUBLIC : Ados 16/20 ans

 

OBJECTIFS 

 

Objectif général

Objectifs opérationnels

Critères évaluation

Indicateurs


 


 

Connaître le patrimoine local

Participer à un rallye-photos

Rallye mené jusqu’au bout

Par tous

Développer la curiosité

Tous les lieux trouvés

Poser d’autres questions sur l’endroit

Preuves des photos

Combien de personnes

Découvrir un village typiquement provençal

Connaissances acquises

Citer les caractéristiques d’un tel village

 

MOYENS

- matériel : 1 appareil photo ou un téléphone portable équipé / équipe ; 1 feuille de route / équipe

- humains : 1 animateur

- spaciaux : lieu : rues du village (consignes de sécurité)

- temporels : 1) préparation : repérer les lieux (2 heures)

2) face à face : 2 heures ½

3) évaluation avec rangement : ½ heure

- financiers : 0


 

DEROULEMENT 

 

ETAPES

DESCRIPTIF

DUREE

COMMENTAIRES

RV jeu de boules

Explication du jeu et des consignes

¼ d’heure

 

Jeu

Par équipe ou binôme, les personnes se promènent dans le village à la recherche des lieux à photographier

1 heure

L’animateur se promène également dans le village et observe les équipes, veille à la sécurité

Fin du jeu

RV lieu fixé

½ heure, entre les premiers et les derniers

L’animateur se positionne sur le lieu de RV ¾ d’heure après le début du jeu

Analyse des résultats

L’animateur récupère les feuilles de route, analyse les résultats, proclame les résultats

½ heure

Prévoir des lots « locaux »


 

Prolongement  : dans le centre, exposition photos des clichés réalisés

 

Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 18:54

 

Dans le cadre de leur formation, des stagiaires BPJEPS Animation Sociale ont créé et réalisé 2 grands jeux à plateau "prévention santé", sur les thèmes de la sexualité et des addictions.

 

Le premier s'intitule "sex'taboo sans tabou". Son principe de jeu repose sur celui du Taboo. Un parcours à effectuer en répondant à des questions, sans employer 3 mots. Ont été rajoutées des mises en situation à partir de circonstances particulières où, à l'inverse, les acteurs doivent utiliser obligatoirement 3 mots.

 

  Photo-001.jpg

 

 

Le deuxième s'intitule "drocota'". Son principe de jeu repose sur celui du Monopoly. Un parcours à effectuer en répondant à des questions sur différents sujets selon les cases (drogues, tabac, alcool, jeux, internet) + des cases étoilées bonus.

 

Image-004.jpg

A jouer en individuel ou en petites équipes.

 

 

 

 

Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 18:45

 

Un marathon-photos est une forme de grand jeu dans lequel il faut réaliser des photos sur un ou plusieurs thèmes imposés, seul ou en équipe.

Il peut être réalisé aussi bien en ACM, en centre social, club, qu'avec un public en insertion.

 

Objectifs: . découvrir le territoire (sa commune, son quartier en ALSH; son lieu de vie lors d'un séjour)

                  . développer la créativité

 

Public: ados / adultes / 3e âge

 

Moyens : 1 ordinateur, appareils photos numériques ou téléphones portables ayant cette fonction, enveloppes et cartons sur lesquels sont inscrits les thèmes.

 

Déroulement:

. constituer des équipes de 3 ou 4 personnes maximum, si besoin est

. constituer un jury (parents, élus, collègues, autres jeunes...) et si possible s'entourer d'au moins 1 photographe averti

. définir les critères de sélection (1 ou 2 photos par thème et par équipe; créativité, humour....)

. donner le premier thème avec un temps imparti pour ramener les photos prises

. donner le deuxième thème après le dépôt des premières photos, et ainsi de suite

. à la fin, temps de délibération du jury et proclamation des résultats.

 

Exemples de thèmes: "toi et moi"; une couleur "vert", "bleu"....; "à toutes jambes"; "transparence"; etc...

 

marathon-photos.jpg

 

Un exemple de photos selon les thèmes imposés...

 

Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 19:52

 

Une action portée par des jeunes (11/17 ans) de l'ALSH d'une association locale, en partenariat avec l'épicerie sociale du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) et une promo de stagiaires BAPAAT.

Afin d'offrir un "Noël pour tous" aux enfants et jeunes de familles en difficulté, dans un premier temps une récolte de jouets s'est tenue. Puis, tous ces cadeaux ont été emballés par les jeunes, les animateurs et les stagiaires. Pour être distribués lors d'une soirée-spectacle où ont été présentés des numéros préparés par les jeunes et les futurs BAPAAT (magie, hip-hop, chants...).


affiche-2011-1-.JPG

 

Une centaine de personnes, parents et enfants, ont été ainsi accueillis, dans une ambiance chaleureuse.


Image-569.jpg

 

Un exemple réussi à 3:

- les jeunes ont su se mobiliser envers les autres

- l'épicerie sociale a permis à ses allocataires de passer une bonne soirée, de sortir de chez eux

- les stagiaires BAPAAT ont expérimenté la préparation et l'animation d'une soirée familiale...


Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 17:57

 

Le Théâtre-Forum est une technique qui permet de s'exprimer et de traiter des situations difficiles, conflictuelles (relations de couple, avec les enfants, au travail, etc...), de passer des messages. Il peut être également utilisé pour des actions de prévention (santé…). Son objectif est de sortir d'une situation difficile, qu'elle ne se reproduise plus.

 

Il s'adresse aussi bien à des jeunes à partir de 10/12 ans, à des adultes qu'à des professionnels.

 

Le Théâtre-Forum se déroule en 3 étapes, avec l’accompagnement d’un intervenant formé :

La mise en situation : une situation problématique est jouée soit par les protagonistes eux-mêmes, soit par des comédiens si le public est nombreux.

Le Forum : chaque spectateur est invité à réagir, à faire part de ce qu’il a ressenti ou pensé de cette scène. L’intervenant écoute chacun, reformule, favorise l’émergence de propositions différentes, invite un spectateur à monter sur scène jouer sa propre suggestion.

Le remplacement : ce dernier monte sur scène en jouant sa proposition. De ce fait, cette modification change la réaction des autres protagonistes. Ceux-ci, comme les spectateurs,  sont amenés à analyser ces changements, construire d’autres attitudes, d’autres réponses. L’intervenant synthétise ces modifications et fait ainsi avancer les questionnements, réponses, attitudes de chacun sur la question soulevée.

Chaque personne peut jouer n'importe quel personnage des scènes choisies: un homme, une femme, un jeune, une personne âgée, un sportif, un chef, un enseignant, etc.  Le plus important ce sont les messages, les attitudes.

En amont de ce théâtre-forum, des « ateliers de production » sont créés. Il s’agit de préparer avec son groupe (maximum une vingtaine de personnes) quelques saynètes sur la thématique choisie.

Puis, le groupe, scindé en plusieurs sous-groupes, crée des «maquettes» (courtes saynètes théâtrales) qui mettent en scène des situations conflictuelles vécues sur le thème choisi qui pose problème aux participants, des situations qui ne leur conviennent pas et qu’ils voudraient changer

Chaque groupe présente aux autres en  jouant les «maquettes» produites, le forum peut alors commencer : ceux qui le souhaitent arrêtent le jeu des acteurs à un moment précis qui les fait réagir, viennent dans l’aire de jeu et remplacent tel ou tel rôle pour proposer une alternative qui, de leur point de vue, changerait la situation initiale, l’améliorerait

Il s’agit ensuite de soupeser ensemble les conséquences de ce changement, de les analyser

Le groupe examine collectivement les alternatives proposées et leurs conséquences, fait des choix

 

D’autres techniques en Théâtre-Forum existent qui ne répondent aux mêmes objectifs :

« la session d’effervescence sociale » : à partir d’une saynète définie à l'avance, l’assemblée l'utilise comme support de témoignages. Puis des questions commençant par : «comment faire pour que cela ne se produise plus, soit autrement, ….?» seront posées. Les suggestions avancées permettront de co-construire des réponses qui seront toutes écrites par un greffier. Puis ces dernières seront traitées par le groupe.

« Le Forum déclencheur » : une compagnie de Théâtre-Forum construit des situations autour d’un problème posé par le commanditaire et propose un débat alternatif dans un forum public à partir de maquettes, où il y aura des rôles à prendre dès le départ par l’assemblée pour faire forum (ce peut être la base pour un cycle d’ateliers, au lancement d’une réflexion pour des professionnels).

Le théâtre interactif : ce n’est pas tout à fait du Théâtre-Forum. Le principe de base est le même avec la présentation de saynètes sur une problématique donnée,  le public réagit dans la salle mais ne monte pas sur scène modifier la saynète.

 

Sites Internet

http://arcenciel.theatre-forum.org/ site de « Arc en ciel, thêatre coopérative » où vous y trouverez les coordonnées des compagnies qu'elle fédère, leurs pratiques. Une vidéo.

http://www.arcencieltheatre.org/ compagnie d'Ile-de-France, site bien développé où sont présentés avec détails les différentes interventions possibles

 

 

 

Repost 0
Published by animpro - dans Activités
commenter cet article